Dominique Petitgand

Le 27 mai 2019 à 19:00
Intervenant(s)
  • Le 27 mai 2019 à 19:00
  • 12 rue Boissy d'Anglas
    1er étage
    0153308800
    Fondation d'entreprise Ricard
  • Tous les mercredis à 12h30 et samedi à 12h30 et 16h
    Visites
    commentées
  • Concorde (lignes 1, 8, 12) et Madeleine (lignes 8, 12, 14)
    Métro
  • Concorde et Madeleine
    Parking
Dominique Petitgand

Les gens assis par terre est un cycle de quatre performances sonores qui se donnent à entendre par épisodes.

Intervenant(s)

Cycle en quatre temps de performances sonores

Les gens assis par terre est un cycle de quatre performances sonores qui se donnent à entendre par épisodes, et mettent en présence,

en différentes expériences d’écoute,

des voix,

des récits,

des mots proches, des bruits lointains et des silences.

Depuis 1992, Dominique Petitgand compose et réalise des pièces sonores, parlées, musicales et silencieuses. Des oeuvres où les voix, les bruits, les atmosphères musicales et les silences construisent, par le biais du montage, des micro-univers où l’ambiguïté subsiste en permanence entre un principe de réalité et une projection dans une fiction possible, hors contexte et atemporelle.

L’artiste définit ses oeuvres comme des récits et paysages mentaux. Il inventorie de façon quasi obsessionnelle, et toujours empreinte de musicalité, des voix, des gestes, des humeurs, afin de prendre acte d’une parole, d’un état ou d’un manque. Il joue de l’articulation d’éléments faisant apparaître une succession d’images mentales. Un espace narratif où la répétition et le flottement des identités, des lieux et des structures temporelles évoquent le mouvement même de la construction (mais aussi de la défection) du langage, de la mémoire, de la pensée.

Ces séances d’écoute à la Fondation, différentes les unes des autres, comme une suite en 4 épisodes, seront pour l’artiste une occasion inédite de créer une forme performée, qui fera jouer ensemble et en alternance oralité et écriture, grâce à plusieurs dispositifs de diffusion, et en combinant plusieurs expériences d’écoute, adaptées aussi bien à l’espace de la Fondation qu’au récit lui-même.

Proposant une expérience plurielle et ouverte, l’artiste sera présent pendant les séances, comme un élément déclencheur du dispositif, une présence en retrait.

Avec le soutien de la galerie gb agency.